Col en Fleurs en interview : « L’album est quasiment terminé… »

À l’occasion de la sortie de son premier single, Col En Fleurs a bien voulu répondre à nos questions sur son futur premier album, sa collaboration avec Skydancers, ses projets… Confidences !

Col En Fleurs c’est le quatuor formé par Maëva, Simon, Lana, Samuel et qui fait son petit bout de chemin depuis maintenant cinq ans. Alors qu’on a découvert leur talent à travers des reprises d’artistes comme Vianney, OrelSan ou encore Post Malone, les quatre jeunes artistes se sont lancés dans une toute nouvelle aventure avec leur premier single, « Pari d’aimer ».

Un premier titre produit par Skydancers, largement connu pour son travail auprès d’artistes comme Vianney, Amir, Broken Back, Loïc Nottet… C’est à cette occasion que nous avons eu l’occasion d’échanger avec eux…

Col En Fleurs…

Comme beaucoup d’artistes aujourd’hui, nous vous avons découverts sur YouTube. Quels conseils donneriez-vous à ceux qui aimerait débuter et suivre cette voie ?

Lana : Nous-mêmes, nous avons besoin de conseils encore ! (Rires) Ce n’est pas facile car nous-mêmes, nous n’avons encore fait nos preuves… Nous travaillons beaucoup pour aller dans ce sens !

Maëva : Personnellement, je dirais plus de se faire confiance et de rester au plus proche de ce que la personne aime faire à la base.

Vous avez dévoilé votre premier single, « Pari d’aimer », il y a peu mais on vous connaît depuis quelques années déjà grâce à vos covers et vos mash-up. Vous aviez besoin de ces années pour porter à maturation votre projet et sortir ce premier titre original ?

Simon : Complètement ! Ça fait cinq ans que nous travaillons ensemble. Au début, nous ne faisions que des reprises. Nous nous sommes mis aux compositions il y a peu. Ça fait deux-trois ans que nous aiguisons notre projet musical et nos textes. Il a fallu prendre le temps. Au commencement, ce n’était pas génial, maintenant c’est top ! (Rires)

Lana : Ces années nous ont vraiment servi jusqu’à aujourd’hui. Nous avons joué dans des conditions très différentes et les plus improbables. Aujourd’hui, nous nous connaissons par cœur grâce à ces nombreuses dates et nous arrivons avec notre projet. Ces cinq années nous ont servi à nous faire plus confiance qu’auparavant.

« Pari d’aimer » a été produit par l’équipe des Skydancers qui a également travaillé pour Vianney, Amir, Broken Back ou encore Loïc Nottet. Comment s’est passé le travail ? Vous avez pu donner vos avis, échanger avec eux ?

Samuel : La rencontre a eu lieu assez naturellement dans les studios des Skydancers. Nous avons commencé à tester des choses.

Lana : L’équipe est vraiment cool parce que chacun comprend notre univers tout en nous apportant ce dont nous avons besoin sur la production. Nous sommes un groupe qui travaille beaucoup en acoustique grâce à nos voix. Skydancers nous a apporté un son plus moderne et dansant sur « Pari d’aimer ».

Maëva : Ils ont été très à l’écoute et ça a été une vraie collaboration. Nous avons beaucoup travaillé avec eux, fait des allers-retours pour que le morceau nous ressemble et nous plaise vraiment…

Découvrez « Pari d’aimer », le premier single de Col En Fleurs :

Vous êtes quatre. Comment faites-vous pour travailler ? Vous vous attribuez des taches bien précises ?

Simon : Je fais tout en fait ! (Rires) Plus sérieusement, j’écris les textes et la musique la plupart du temps. Après, j’amène les compos au groupe et chacun apporte sa touche. Généralement, les chansons ne sont plus mêmes à l’arrivée.

Maëva : Nous faisons un travail sur les voix, les harmonies et après il y a Samuel qui rajoute de la rythmique avec le beatbox.

Lana : Et c’est vrai qu’au-delà de cinq ans de musique ensemble, nous nous connaissons très bien. Ça fait 10 ans que nous sommes amis dans la vie et à force de travailler nous connaissons les goûts de chacun et nous avons des idées assez précises sur le rendu des titres à la fin.

Simon : Je propose plein de compos et ils n’hésitent à me dire quand ils n’aiment pas du tout ! (Rires)

Votre musique est influencée par de nombreux styles. Avez-vous des artistes en commun qui vous influencent ?

Simon : Chantal Goya ! (Rires)

Lana : Comme tu as pu le comprendre, Simon est comique aussi ! À vrai dire, nous ne sommes pas trop posé ces questions. C’est vrai que nous avons de nombreuses influences que nous mélangeons pour donner un résultat. C’est pop, en français, il y a un peu d’urbain…

Samuel : Des titres plus anciens aussi. Chacun a ses influences. Je pense que les lecteurs pourront se rendre compte de ça dans la playlist.

Lana : C’est vrai que quand nous choisissions les morceaux, il y avait des noms comme Angèle ou Eddy De Pretto qui ressortaient souvent. Slimane aussi car nous aimons bien le côté chanson française et les sonorités urbaines.

Vous avez été repéré par Oxmo Puccino. Vous avez fait certaines de ses premières parties et il vous a invité sur Skyrock. Ça doit faire quelque chose quand on débute d’avoir les faveurs d’un tel artiste…

Lana : Nous étions hyper heureux ! Il fait partie aussi des influences dont nous parlions juste avant. Le ‘Planète Rap’ et ses premières parties sont parmi nos meilleurs souvenirs bien évidemment. Il a un public assez ouvert qui nous a bien accueilli. C’était génial d’avoir pu faire ça !

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Simon : L’album est quasiment terminé ! Nous devons fignoler quelques petits trucs encore mais nous avons déjà un bon nombre de morceaux bouclés. Il ne sortira pas tout de suite. Nous continuons de faire vivre « Pari d’aimer » et nous verrons par la suite. Nous avons eu des dates en juin à l’Orphée et pas mal de belles dates qui arrivent

Lana : C’est une salle que nous aimons beaucoup. Nous y sommes un peu comme à la maison. Il y a aussi le clip de « Pari d’aimer » sur YouTube. Peut-être un nouveau single à la rentrée… Et nous allons sortir trois vidéos de sessions live qui vont sortir dans les semaines à venir.

Simon : Nous les tournons la semaine prochaine. Ça sera pour montrer notre côté live que nous ne voyons pas forcément dans le clip.

Lana : Il y aura aussi une version acoustique de « Pari d’aimer » qui sera enregistrée et mise en ligne sur YouTube.

Maëva : Pour montrer ce que ça peut donner juste avec les voix et le beatbox, sans arrangement autour.

Simon : Nous allons aussi faire une reprise décalée et un nouveau medley.

Découvrez la version acoustique de « Pari d’aimer » :

Col en Fleurs - Exclusive PlayList
Bouton retour en haut de la page
Fermer