Trinix en interview : « Notre but est simplement de partager notre vision de la musique »

À l’occasion de la publication du titre « Otherside », nous avons eu l’occasion de rencontrer Trinix qui nous parle de son futur opus. Une interview à découvrir avec aficia.

Josh Chergui et Loïs Serre, deux noms qui ne vous disent probablement rien mais qui forment Trinix, un duo montant de la scène electro. Les deux jeunes producteurs, originaires de Lyon, ont déjà une certaine expérience derrière eux avec la sortie de plusieurs albums et d’EPs.

Dernièrement, le duo a fait notre bonheur avec des titres comme « Close To Me » et « Last Minute » et « Otherside ». Il était alors temps de confirmer la venue de l’album MAYDAY pour l’automne prochain, un opus dont Trinix nous livre la genèse.

Trinix… l’interview !

Trinix, un duo originaire de Lyon et qui entre dans la lumière en 2017 avec son EP HIDE. Comment continuer les présentations ?

Nous sommes un groupe de DJs-producteurs français, formé par Josh Chergui et Loïs Serre. On a formé ce duo en 2012, on a dès lors commencé à mettre des morceaux sur internet naïvement sans aucune attente, puis petit a petit on a eu de plus en plus de retour et on c’est pris au jeu.

75 millions de streams… Plus de 33.000 fans sur Facebook, un compte Instagram avec plus de 11.000 followers… Vos titres repris par des chaînes YouTube populaires comme Chill Nation, Mr Suicide Sheep ou encore Electro Posé. Comment on vit cette notoriété grandissante ?

Notoriété… quoi ? Haha !  On ne fait pas attention à ce genre de choses à vrai dire nous sommes encore très loin des objectifs que nous souhaitons atteindre. Notre but depuis la création de Trinix est simplement de partager notre vision de la musique avec les gens. Ça nous fait plaisir d’être entendu de plus en plus chaque jour c’est certain.

Chez aficia, certains rédacteurs vous décrivent comme ‘le renouveau de la scène française’, n’hésitant pas à faire le parallèle avec Petit Biscuit, Kungs ou encore Fakear. La comparaison vous convient ?

Non. Car on n’aime pas être mis dans des cases. On ne se fixe aucune limite musicale au contraire on essaye de fournir a notre public un éclectisme musical que très peu de producteurs osent pour se démarquer et ne pas être comparé à untel ou à untel.

Au-delà de cette comparaison. Dans quel univers Trinix puisse son inspiration et comment s’organise le duo dans sa création ?

La musique est partout. L’inspiration on la trouve dans nos vies tous les jours, c’est vraiment une porte qui est grande ouverte dans nos esprits. Cela peut-être lors d’un voyage à l’autre bout du monde ou d’un déplacement plus anodin comme prendre le métro. Chaque fois que l’on met un pied dehors il suffit juste d’écouter pour agrémenter nos petites têtes de nouvelles idées.

Niveau organisation, lors de la phase de cette phase de création, on n’a pas de tâche prédéfinie à l’avance. On y va vraiment au feeling. On produit de la musique naïvement, sur le moment, et sans se poser de questions.

Vous venez de publier « Otherside », extrait de votre album MAYDAY. À quoi doit s’attendre le public sur ce premier opus ?

Un voyage musical assez surprenant qui emmènera le public dans l’Espace à travers différentes étapes. Musicalement il sera très varié, on c’est essayé a de nouvelle sonorité, de nouveau style, on est vraiment sorti de notre zone de confort.

Cet album on l’a créé en réunissant nos différentes cultures, influences quelles qu’elles soient, musique, cinéma, jeux vidéos, voyages… Une réelle envie de rassembler tout ce qui nous tient à cœur, on voulait vraiment qu’il soit personnel et représentatif.

Vous avez donné rendez-vous au public à l’automne prochain pour découvrir ce premier album. On doit s’attendre à quoi entre temps ?

Humm… peut-être une nouvelle surprise cet été 🙂

Si je dis que Trinix est un digne représentant de la ‘French Touch’ ?

On n’a pas encore cette prétention .. Il y a encore du chemin et du travail.

Afficher plus
Fermer
Fermer