Julia - Passe comme tu sais - Cover

Julia : faut-il écouter ‘Passe… comme tu sais’, son premier album ?

C’est le grand jour pour Julia qui présente aujourd’hui son premier album Passe… comme tu sais. Mais faut-il écouter ce premier effort ? Réponse avec aficia.

Elle aura largement pris son temps. En effet, son premier single date déjà de septembre 2018… C’est alors avec “SEXTO” que la jeune Julia s’expose au yeux du grand public tout en annonçant collaborer étroitement avec Laurent Boutonnat et Mylène Farmer.

Alors, forcément, l’attente est grande. Mais Julia prendra réellement son temps, distillant au fur et à mesure des extraits d’un premier album qu’elle est très fière d’offrir au public comme elle avait eu l’occasion de nous le confier lors de notre Live Session ‘At Home’.

Julia, Mylène et Laurent…

Le public connaît déjà de nombreux titres de cet opus : “SEXTO”, “#MESUISTROMPÉE”, “Passe… comme tu sais”, “Et toi mon amour” et “My Lovely Day”. 5 titres, 5 singles pour présenter un projet de 11 pistes. Généreux !

Alors, durant 45 minutes on découvre une artiste à la voix séduisante, passant du simple murmure à une voix plus forte et pleine de convictions. Julia parle de ses amour, de ses doutes, de ses envies, des lendemains qu’elle souhaite dessiner.

Passe… comme tu sais est comme une palette colorée qui nous plonge entre mélancolie et joie de vivre, douceur et explosion de sentiments toujours avec la marque de fabrique très présente de Laurent Boutonnat et de Mylène Farmer. En effet, il est impossible d’écouter ce premier opus sans voir planer l’ombre artistique des deux monstres de l’industrie musicale française.

Julia, la pop et la douceur…

La couleur de cet opus est clairement pop, avec une bonne dose de synthétiseurs et une touche de rétro. Forcément, quand Laurent Boutonnat est aux commandes… On retrouve aussi les grands ponts musicaux, marque de fabrique du compositeur.

Au-delà de cette pop très colorée on retrouve aussi une Julia parfois plus douce, plus intime. Peut-être pas assez… C’est là la souffrance de cet album. Si Mylène Farmer et Laurent Boutonnat propose un format taillé pour la jeune artiste, il manque d’une réelle identité. On retrouve trop souvent le spectre de l’univers Farménien, effaçant ainsi la personnalité de Julia et son identité artistique.

Qu’importe, l’album s’écoute agréablement, on se surprends à se régaler et chantonner “Et toi mon amour”, on se délecte des “SEXTO” de la demoiselle, on aime les petits bruits qui se cachent un peu partout dans l’album, on aime un certain sens de la rupture. Enfin, on aime entendre Julia sur “La vie coule” qui semble nous porter comme une mer calme qui gagne en force petit à petit, la découvrir dépouillée d’artifices sur “Utopie” avec une voix qui frôle souvent la rupture… le tout sans oublier le sens des jeux de mots de Mylène Farmer, forcément !

Découvrez Passe… comme tu sais, le premier album de Julia :

Julia - Passe comme tu sais
Julia - Passe... comme tu sais
Verdict

L’exercice est difficile. Exister dans l’ombre de Laurent Boutonnat et Mylène Farmer. Pourtant, avec Passe… comme tu sais Julia arrive à nous séduire. Pas complètement, mais elle arrive toutefois à séduire et offrir un album qui ouvre les portes d’une belle aventure musicale.

Alors oui, le spectre des créateurs est là. Mais Julia s’en tire bien. Il faut dire que la réalisation souffre de peu de défauts et que le format offre, dans sa globalité, un sens du rythme plutôt efficace. On reste captivé par le titre “Utopie” ou Julia semble se dévoiler sans retenue, le tout en étant dans une belle fragilité d’Âme et avec une ligne de cordes magnifique.

Pour conclure : Passe… comme tu sais ne sera pas l’album de l’année. Mais il est une première carte de visite prometteuse. Il faut donc rester attentif à la carrière de cette jeune artiste et voir comment elle aura la capacité de mûrir en compagnie de Laurent et Mylène.

3