Festival Art Rock 2019 - © Christophe Segard
Festival Art Rock 2019 - © Christophe Segard

Art Rock 2019 : retour sur la journée du vendredi avec Camélia Jordana, Suzane, Kery James…

Hier avait lieu la première journée du Festival Art Rock. Et malgré la météo l’ambiance était au rendez-vous. C’est à revivre avec aficia.

36ème édition pour le Festival Art Rock à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor, Bretagne) qui place cette édition sous le signe Animal[s]. Avec une programmation riche et éclectique, le rendez-vous avait de quoi nous mettre l’eau à la bouche.

Alors, hier, pour sa première journée, le Festival a eu à affronter les caprices de la météo. En effet, au moment d’ouvrir ses portes le vent se lève et menace la tenue du Festival pour des raisons de sécurité. Ouverture des portes avec un petit retard qui sera vite rattrapé ensuite dans le fil de la programmation.

Camélia Jordana lumineuse !

Et pour cette première journée c’est Camélia Jordana qui a ouvert le bal. Un festival qui commençait donc sous le vent et sous la pluie, Camélia Jordana s’en amusant en voyant le peu de monde devant la Grande Scène sous cette pluie battante. Qu’importe, elle est là, solaire et rieuse. Elle emporte vite le public qui gonfle les rangs au fur et à mesure face à une artiste qui défend avec conviction son dernier album Lost mais également ses valeurs humaines.

Elle saura saluer le public de plus en plus nombreux et ‘courageux’, tout comme Suzane qui monte sur scène de l’autre côté de l’esplanade. Là aussi le vent souffle, là aussi la pluie est au rendez-vous. Mais qu’importe, les caprices de la météo s’oublient vite avec la tornade Suzane. La demoiselle emporte le public avec elle, le fait danser, chanter. À coup de “La Flemme” ou “SLT”, Suzane prouve au public Breton qu’elle est une artiste à suivre !

Le King Kery James, la force de Jazzy Bazz…

Retour sur la grande scène où Fatoumata Diawara, pleine de folie et d’énergie envoûte le public avec ses rythmes exotiques. Elle apporte un rayon de soleil sur le Festival Art Rock, une chaleur bienvenue… De la chaleur il va vite en avoir sur la Scène B avec Jazzy Bazz ! Le public est conquis d’avance, sous le charme de l’énergie du set, parfaitement maîtrisé vocalement et scéniquement. C’est percutant, c’est fort et on en redemande. Le public aussi d’ailleurs.

Festival Art Rock 2019 - Jazzy Bazz - © Christophe Segard

L’ambiance ne risque pas de retomber du côté de la Grande Scène avec la venue de Kery James. Toujours aussi engagé, toujours aussi plein de fougue et de révolte, il offre un set efficace dans le fond comme dans la forme, arrivant à emporter avec lui un public très large. Les adeptes, les fans, mais aussi les curieux. Efficace !

Pourquoi pas de photos de Kery James ?
De plus en plus souvent, le management des artistes demande la validation des photographies avant publication sur les différents médias.
La rédaction est alors dans l’obligation de patienter, et faire patienter ses lecteurs, avant de pouvoir publier les photographies validées par le management.
La rédaction d’aficia a fait le choix de l’expliquer au public et aux lecteurs à chaque fois que nous restons dans l’attente de cette validation. Si vous pouvez lire le présent message, cela signifie que nous n’avons toujours pas eu de retour du management.
Vous avez toujours la possibilité de trouver les milliers de photos disponibles sur les réseaux sociaux, prisent par le public présent lors du concert.

Les sauvages de Buck, la folie de Meute !

Dans un autre registre, le public a eu l’occasion de découvrir la musique électro de The YD. Minimaliste, mais terriblement addictive, la musique du duo de producteurs parisiens fait son effet. C’est frais, dansant et plein de good vibes.

On continue cette soirée avec les incontournable The Good, The Bad & The Queen. Le public attendait avec impatience la venue sur scène de Damon Albarn et sa troupe. Conquis d’avance par la proposition musicale et scène du groupe. Il faut dire que c’est la crème de la crème de la scène rock anglaise qui était à Saint-Brieuc.

Pour conclure, c’est le rock sauvage et brut de Buck qui était là pour faire rugir le public. Dans une formation à quatre, le tandem défend ainsi sur scène son premier opus. C’est énergique, fort et taillé pour la scène. Taillé pour la scène c’est également l’adjectif idéal pour Meute, la fanfare électro qui débarque d’Allemagne. La troupe a mis le point final à cette première journée avec un live énergique, rythmé et puissant. Addictif !

Festival Art Rock 2019 - Ambiance - © Christophe Segard