Victoires de la Musique 2018 : quels sont les oubliés des nominations ?

Victoires de la Musique 2018 - Montage by aficia
Victoires de la Musique 2018 - Montage by aficia

Atterré par les nominations aux Victoires de la Musique 2018 ? Alors vous serez peut-être ravi de lire ces quelques lignes concernant les grands oubliés. Un panel by aficia !

Aussitôt la liste des nommés aux Victoires de la Musique 2018 publiée, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Chacun y va de son avis ! OrelSan mérite-t-il de dominer le palmarès de cette 33ème édition qui se déroulera le 9 février au Zénith de Paris, lui qui apparaît dans trois catégories ? Oui ! Soprano, Louane, Bigflo & Oli font également figure de favoris avec deux chances de remporter le précieux sésame.

Quelques bonnes surprises se glissent par ailleurs dans cette liste, comme Charlotte Gainsbourg, Eddy De Pretto (Kid), Albin de La Simone, BB Brunes ou encore le duo The Blaze (Territory).

Calogero et Indochine snobés

Mais d’autres manquent à l’appel ! S’il n’est pas possible de nommer tout le monde, remarquons néanmoins que certains talents méritaient au moins de figurer sur la short list cette année. Au premier rang desquels Calogero, dont l’album Liberté chérie fait un carton, tout comme 13 d’Indochine, dont le single « La vie est belle » a marqué ces derniers mois. On regrette également que Ben Mazué, Nolwenn Leroy, Étienne Daho et Isabelle Boulay ne soient pas nommés dans la catégorie Album de chansons avec, respectivement, La femme idéale, Gemme, Blitz et En vérité.

Michel Sardou ou même Julien Clerc aurait pu figurer dans la catégorie Artiste masculin. Laurent Voulzy et Florent Pagny ont été complètement zappés avec les disques Belem et Le présent d’abord, tout comme Raphael avec son Anticyclone qui avait pourtant bénéficié d’un accueil dithyrambique à l’automne.

Douche froide pour Tim Dup !

Jean-Louis Murat a été snobé (Travaux sur la N89), comme Tim Dup dont on imaginait qu’il serait cité dans la catégorie Album révélation avec sa Mélancolie heureuse. Rien pour HER, ni pour Claudio Capéo et Marina Kaye.

Pas plus que pour Vianney. L’interprète de « Moi aimer toi » avait été récompensé l’an dernier avec « Je m’en vais », mais il avait sa place dans la short list des Concerts de l’année ou celle de l’Artiste masculin. Même son de cloche pour Julien Doré, présent dans la catégorie Concert mais dont l’album & n’avait déjà rien gagné l’année dernière. Il aurait pu figurer dans la catégorie Chanson originale avec « Coco Câline » ou dans celle de l’Artiste masculin.