Boulevard des Airs fait mouche avec ‘Je me dis que toi aussi’

Quatrième album pour Boulevard des Airs avec Je me dis que toi aussi. Faut-il écouter ce nouveau cru ? Réponse avec aficia.

Voilà, c’est aujourd’hui que Boulevard des Airs propose son quatrième album déjà très largement mis en avant par les nombreux singles et des apparitions sur les réseaux sociaux afin de présenter la genèse du projet.

Cet opus offre 11 titres, dont un qui fera sans aucun doute sensation… Le duo avec Vianney ! Il donne suite aux précédentes productions des Tarbais, à savoir Paris – Buenos Aires (2011), Les Appareuses Trompenses (2013) et Bruxelles (2015). Et après le succès de Bruxelles et de sa tournée longue de deux ans, nous avions forcément hâte de découvrir le nouveau souffle musical de Boulevard des Airs.

Boulevard des Airs x Loinel Capouillez

Premier constat : Boulevard des Airs reste Boulevard des Airs. Il nous emporte avec ses mélodies puissantes, ses textes à la poésie étincelante. Toutefois, il faut noter la présence de Lionel Capouillez (Stromae) au mixage de ce nouvel opus. Et le résultat est simple : c’est bien plus electro-pop que les précédents efforts du groupe, on reconnait très facilement la touche ‘Loinel Capouillez’, sans pour autant trahir l’ADN même de la formation.

Le format s’ouvre tout naturellement sur « Je me dis que toi aussi », premier extrait commercialisé de l’album, qui nous parle de l’absence et du manque. Et l’album est un peu le reflet de ce titre, il va nous parler simplement des choses de la vie. Déclaration d’amour étrange avec « Tout le temps », la rupture amoureuse avec « Comment ça tue », le deuil avec « Si la vie avance »….

De la mélancolie et de la joie

Et ce miroir de la vie s’expose dans le reflet des sentiments qui nous animent chaque jour. La mélancolie, le regret, la joie, l’amour, la folie. C’est un grand manège des émotions, dans le verbe et dans la mélodie. Boulevard des Airs nous parle finalement de nos vies…

Avec Vianney, Boulevard des Airs nous parle de la perte de mémoire avec « Allez reste », un titre qui restera pourtant dans les mémoires, des fans du groupe comme de Vianney. L’alliance est efficace, lumineuse. On nous parle aussi de l’avenir avec « Tout s’effondre », chanson au pessimisme ambiant avant d’adresser un adieu définitif avec « Hasta la vista ». Mais au final Boulevard des Airs conclu simplement que « La vie est une fête » et il a bien raison de nous le mettre en mémoire…

Découvrez Je me dis que toi aussi, le nouvel album de Boulevard des Airs :

Boulevard des Airs - Je me dis que toi aussi

Avec Boulevard des Airs c’est toujours une joie musicale. Et Je me dis que toi aussi est une réussite. Sans parler de virage musical, les neuf mois de travail pour donner vie à ce nouvel opus nous livre une production moderne et dans l’air du temps.

Un album éclectique, lumineux, electro dans la veine et solaire dans le ton. Boulevard des Airs semble mûrir au fil des albums, au fil du temps, sans jamais se trahir pour autant. Je me dis que toi aussi est un simple reflet de nos vies, de nos émotions de nos pensées magnifiquement mis en relief par un groupe qui a encore de belles années devant lui.

3.5
Afficher plus
Fermer
Fermer