Renan Luce - DR

Renan Luce fait son retour avec un album personnel et introspectif

C’est aujourd’hui que Renan Luce offre au public un nouvel opus. Faut-il écouter ce nouveau format ? Réponse avec aficia.

Il a fallu du temps à Renan Luce pour revenir en studio afin de nous confectionner un nouvel album. En effet, son dernier album, D’une tonne à un tout petit poids, date de 2014…

Un long processus, un chemin de création qu’il nous explique d’ailleurs lors d’une rencontre chez lui, en Bretagne, à l’occasion d’une écoute privilégié de son nouvel album. Cet opus, justement, il se fait éponyme, comme pour souligner le côté très personnel, “un carnet intime” comme il nous l’explique.

Renan Luce, l’amour et l’enfance…

Le thème central de cet album enregistré avec un orchestre symphonique et l’amour. L’amour qui se dessine sous toutes ses formes. La rupture est là, bien présente, histoire moderne de Renan Luce qui se livre sans aucune rancœur.

Et dès le premier titre, “Au début”, le constat est flagrant. Renan Luce offre un album qui s’écrit totalement hors du temps, hors des codes actuels, osant offrir un opus qui sera riche dans la verve comme dans les mélodie sans jamais pour autant noyer l’interprète dans la puissance de l’orchestre, bien au contraire.

Cinématographique…

On s’habitue à tout” nous parle d’une longue liste parfois de faits, parfois anodins, parfois plus lourds, qui ponctuent nos vies, se posant la question de savoir si notre cœur est réellement dans la capacité de s’habituer à tout, surtout à l’absence de l’amour. Un amour qu’il porte également pour sa fille, Héloïse, avec “Berlin” ou le Breton nous parle de cette famille bancale, du sommeil à deux adresses tout en s’offrant un parallèle entre le mur de la capitale allemande et la séparation.

Et l’album nous embarque dans sa force de narration, dans cette bulle de poésie. La fuite avec “Le point Némo”, la désinvolture avec “Du champagne à quinze heure”, la réconciliation des amours sous la couette avec “Dans de beaux draps…

Renan Luce porte également un regard sur son enfance, celle qu’il a eu l’occasion de partager avec son frère Damien avec “Enfants des champs”. L’album est cinématographique, les images se forment dans notre tête, on se dessine les contours de cette histoire qui nous touche, même si elle est très personnelle.

Enfin, Renan Luce termine en beauté avec deux titre forts. “Le vent fou”, allégorie du vent puissant face à une peine de coeur avec des cuivres puissants et “À bientôt renouveau” qui referme cette parenthèse, cette histoire d’amour, en imaginant des lendemains meilleurs.

Découvrez Renan Luce, le nouvel album de Renan Luce :

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed