Soprano : faut-il écouter son album ‘Phoenix’ ?

Après l’énorme succès de L’Everest, Soprano fait son retour dans les bacs avec Phoenix. Faut-il écouter ce nouveau cru ? Réponse avec aficia.

Dès la fin de sa dernière tournée, Soprano avait lancé le compte à rebours qui nous séparait de la sortie de son sixième effort solo. Disponible depuis le 9 novembre, Phoenix aborde des sujets, parfois sensibles, qui lui tiennent à cœur tout en gardant la positivité qu’on lui connaît.

Puisant dans plusieurs styles musicaux, cet opus rassemble « des morceaux aux styles différents avec des prises de risque » comme le défend Soprano. Difficile donc de ne pas voir en Phoenix la simple continuité de Cosmopolitanie et L’Everest, mais que vaut vraiment le nouvel album  du rappeur marseillais ?

La fin d’une trilogie

Après des albums vendus à plus de 550.000 et 850.000 exemplaires, Soprano était attendu au tournant et semble avoir réussi son pari au vu des premiers chiffres de vente et de streaming (37.165 en physique, 2.252 en digital et 4.301 en streaming). Il faut dire que Phoenix rassemble tous les ingrédients pour le mener au succès.

Du reggaeton de « Cantare » en compagnie de Soolking à l’afrotrap sur « Coucou » en passant par le reggae avec Tiken Jah Fakoly qui l’accompagne sur « Rampanpan », Soprano prouve une fois de plus qu’il peut s’adapter à de nombreux styles tout en gardant l’essence de sa musique. Le rap est bien présent à travers les collaborations partagées avec Niska, l’Italien Ghali et son ami de 20 ans, Vincenzo.

La vie comme inspiration…

Dans les textes, c’est la même chose… Il y raconte sa vie et celle des autres comme dans « À la vie à l’amour » à travers lequel il nous présente Saïd M’Roumbaba, l’homme de tous les jours qui se cache derrière l’artiste. « Maman m’a dit de ne jamais oublier / D’où je venais mais surtout qui j’étais / On avait peu mais on savait donner / Elle m’a toujours dit « Chez nous l’accueil est inné » / Sois ce que tu es, te laisse pas colorier / Beaucoup sont morts pour cette liberté / Ne salis pas tout ce qu’on a sué / Mais surtout ne te fais pas marcher sur les pieds » peut-on l’entendre déclamer dans ce titre qui fait déjà partie des tubes du Marseillais.

Le gamin du Plan d’Aoù, devenu coach de ‘The Voice, n’en oublie pas ce qui peut faire mal comme quand il aborde le harcèlement des enfants à travers « Fragile », le morceau le plus touchant de l’album. « Elle était si timide et si fragile / Introvertie et si naïve / Au milieu de trente élèves / Trouver sa place n’était pas si facile / Pour elle de se faire des amis / Était quasi impossible / Tu connais les gosses / Entre eux méchants / Quand ils ont trouvé leur cible / Ça commence par un surnom / Puis les mauvaises blagues s’enchaînent » l’entend-on chanter ce texte qui devrait toucher de nombreuses personnes, victimes ou non…

Découvrez Phoenix, le nouvel album de Soprano :

Soprano - Phoenix
Soprano - Phoenix
Verdict
Avec ce sixième album, Soprano continue à côtoyer les sommets des charts. Tout en restant sur des bases de rap solides, il se permet des visites dans d'autres styles musicaux en compagnie d'artistes venant d'univers très différents. Phoenix, ce dernier tome du triptyque, complète parfaitement le tableau qu'a voulu dresser le Marseillais sur sa vie et celles des autres...Nos coups de cœur : « Fragile », « À la vie à l'amour » et « L'équilibriste ».
Note des lecteurs2 Notes2.65
3.5
Note de la rédac'
Afficher plus

Laisser un commentaire

À voir aussi...

Fermer
Fermer
Fermer