Condore - DR

Condore : l’interview découverte en mode Crossroads Festival !

Exclusivité aficia

Pour la seconde année consécutive, aficia est partenaire du Crossroads Festival. L’occasion parfaite pour découvrir de nouveaux artistes comme Condore qui joue le jeu de l’interview découverte !

Condore - Crossroads Festival 2021

Une pop lo-fi qui débarque de Belgique, une musique qui envoûte, vous capture, vous berce, vous laisse voyager… Voici comment décrire en quelques mots Condore et son univers musical.

Musicienne, certe, mais également plasticienne créatrice de bijoux, il semble que Condore soit une artiste dans l’âme qui aime maîtriser son art de bout en bout. Pour preuve, sa musique elle la confectionne chez elle, en ‘Home Made’.

Sensible, fragile, douce et pleine d’une passion débordante, le public aura l’occasion de la découvrir cette année sur la scène du Crossroads Festival. Le rendez-vous est fixé pour le jeudi 9 septembre à 20h30 ! Mais avant cela, on plonge dans l’univers de Condore avec son interview découverte…

Condore : l’interview…

Pourrais-tu te présenter rapidement au public qui ne te connaîtrais pas encore ?

Moi c’est Leticia et mon projet s’appelle Condore.
Trois pianos, trois voix et une batterie souvent tribale, le tout made in Belgium. Ma musique raconte des expériences de vie tristes mais joyeuses, entremêlant des mélodies qui invitent à fermer les yeux et des textes bruts un rien saturés d’émotions.

Comment définir ton style, ta musique, ton art ?

On qualifie souvent ma musique de “cinématographique”.
Les mélodies sont le maître-mot, les harmonies de voix aussi.
Pour faire plus parlant, on pourrait m’associer à une Agnes Obel, égarée dans l’univers de Tim Burton, aux prises d’un très long piano en forme de serpent qui se terminerait par une énorme gueule de requin.

Tu es cette année à l’affiche du Crossroads Festival, ça représente quoi pour toi ?

C’est très réjouissant de remonter sur scène après cette année un peu chaotique. Le Crossroads Festival, c’est l’occasion de faire découvrir le projet à des inconnus, dans un pays ou on a rarement joué. De présenter l’album à venir aussi parce que jusqu’ici, je n’ai sorti qu’un EP 4 titres. Autant dire que toute l’équipe est super emballée à l’idée de reprendre la route.

Je trouve ça excitant de faire découvrir mes morceaux à de nouvelles personnes. J’aime énormément ce partage unique que l’on crée lors d’un concert.

Condore

Le Crossroads Festival est une vitrine connue pour les talents émergents, ça apporte quoi dans la carrière d’un artiste d’être sélectionné dans une telle structure ?

C’est l’opportunité de se présenter à un public inconnu et des professionnels du secteur. Créer de nouveaux liens grâce à la musique et, je l’espère, revenir avec quelques promesses de dates futures pour continuer à faire vivre ce journal intime qu’est mon premier album.

Cette année le Crossroads Festival retrouve la chaleur du public, il y a un défi supplémentaire pour toi ? De jouer et de capter un public qui ne te connaît peut-être pas ?

Monter sur scène est déjà un défi en soi. Je ne suis pas particulièrement plus stressée à l’idée de jouer devant un public qui ne me connaît pas. Au contraire, je trouve ça excitant de faire découvrir mes morceaux à de nouvelles personnes. J’aime énormément ce partage unique que l’on crée lors d’un concert. Ce moment suspendu qui n’existe qu’au moment même.

Parlons un peu plus de toi… C’est quoi ton actualité du moment ou à venir ?

Je viens de terminer un premier album. Il sortira début de l’année prochaine. D’ici là, je sortirai un ou deux clips pour amorcer la venue de ce gros bébé qui attend de naître depuis presque un an déjà.

Si tu devais donner envie au public de venir t’écouter sur scène en trois mots, lesquels choisirais-tu ?

Trois mots, c’est difficile, j’en choisis six : fermez les yeux, arrêtez de penser.

Tu joues cette année au Crossroads Festival… Mais toi, c’est quoi la scène ou le festival que tu rêves de faire en tant qu’artiste ?

Je n’ai pas vraiment d’idéal de scène. Je dirais plus que l’envie est de faire voyager ma musique au maximum. Parcourir le monde autant que possible.

Tout comme le Crossroads Festival, aficia aime mettre en avant des talents émergeants… Tu aurais un artiste à nous conseiller ? Un artiste que le public devrait écouter sans plus attendre ?

Je vous recommande vivement Aucklane, projet belge qui va décoller tout bientôt.

Un dernier mot pour la fin ? Tu as carte blanche 🙂

Boule à facettes !

Découvrez JAWS, l’EP de Condore

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x