La Houle - © Jean-Louis Carli
La Houle - © Jean-Louis Carli

La Houle : l’interview découverte en mode Crossroads Festival !

Exclusivité aficia

Pour la seconde année consécutive, aficia est partenaire du Crossroads Festival. L’occasion parfaite pour découvrir de nouveaux artistes comme La Houle qui joue le jeu de l’interview découverte !

La Houle - Crossroads Festival 2021

Il y a déjà des kilomètres au compteur pour La Houle… Originaire de Boulogne-sur-Mer, La Houle navigue dans le milieu depuis un petit moment maintenant. En effet, après un détour outre-Manche afin d’écumer les clubs de la capitale, un premier EP sort en 2017.

Viendra par la suite, en 2019, Première Vague qui installe un peu plus l’univers de La Houle. Une Noise Pop poétique, déroutante et captivante qui arrive à saisir l’auditeur en un claquement de doigts.

Pour s’en rendre compte, il suffit d’écouter Dehors au Dedans, son dernier format concocté en forme d’hommage à son grand-père. On y découvre toute la diversité de La Houle, sa complexité aussi… De bon augure pour l’album qui devrait pointer le bout de son nez cet automne.

Et si vous voulez vous savourez le talent de La Houle, direction le Crossroads Festival. L’artiste sera sur scène le mercredi 8 septembre à 19h30. Mais avant ça c’est bien en interview sur nos pages que l’on retrouve La Houle.

La Houle : l’interview…

Pourrais-tu te présenter rapidement au public qui ne te connaîtrais pas encore ?

Je suis La Houle, je viens de Boulogne-sur-Mer.

Comment définir ton style, ta musique, ton art ?

Je dirai que je travaille les textures et les couches soniques et bruitistes qu’on peut trouver dans des sons organiques ou électroniques. Je les décline dans de la musique parfois dans un format “pop” ou de “chansons”, parfois dans un format “instrumental” ou “expérimental”.

Tu es cette année à l’affiche du Crossroads Festival, ça représente quoi pour toi ?

Un concert devant un public debout dans une ville que j’ai pu arpenter durant mes années d’insouciance et que je chéris.

On espère tous avoir du public à notre concert et des professionnels susceptibles de nous programmer ou de nous aider dans le développement de notre projet artistique.

La Houle

Le Crossroads Festival est une vitrine connue pour les talents émergents, ça apporte quoi dans la carrière d’un artiste d’être sélectionné dans une telle structure ?

Parfois rien du tout, parfois un peu, parfois beaucoup. Comme tu dis c’est une vitrine et c’est aussi un festival de rencontres entre professionnels du secteur. Donc, on espère tous avoir du public à notre concert et des professionnels susceptibles de nous programmer ou de nous aider dans le développement de notre projet artistique.

Cette année le Crossroads Festival retrouve la chaleur du public, il y a un défi supplémentaire pour toi ? De jouer et de capter un public qui ne te connaît peut-être pas ?

On a eu la chance de reprendre les concerts dès la fin mai. On a donc eu l’occasion de jouer devant un public assis et debout. On y a donné la même énergie et la même intensité. C’est un peu le même rapport que de jouer dans une salle vide ou pleine. Même si le ressenti est différent ou particulier, il est très important que l’énergie live reste la même.

Parlons un peu plus de toi… C’est quoi ton actualité du moment ou à venir ?

Je sors mon prochain disque à l’automne chez Music From The Masses, October Tone et PIAS France. Il sera accompagné de clips et de concerts (espérons) !

Si tu devais donner envie au public de venir t’écouter sur scène en trois mots, lesquels choisirais-tu ?

La Houle revient toujours mais ce n’est jamais tout à fait la même…

Tu joues cette année au Crossroads Festival… Mais toi, c’est quoi la scène ou le festival que tu rêves de faire en tant qu’artiste ?

Je ne me projette pas sur une scène ou un festival particulier. Dans la période que nous traversons, tout concert est désormais important. Mais si je devais fantasmer un peu je dirais que j’aimerai jouer au Théâtre du Peuple dans les Vosges. On m’a parlé de ce fabuleux lieu avec une scène qui s’ouvre sur la forêt. Je ne sais pas s’il est ouvert aux créations musicales, mais y jouer avec un accompagnement orchestral, symphonique et électronique serait fantasmatique.

Tout comme le Crossroads Festival, aficia aime mettre en avant des talents émergeants… Tu aurais un artiste à nous conseiller ? Un artiste que le public devrait écouter sans plus attendre ?

Veik, Fontanarosa, Adrien Legrand, Bantam Lyons, Tapeworms, T/O… Désolé je ne pouvais pas en citer qu’un. Ce sont les projets de mes ami.e.s qui m’accompagnent sur la formation live de La Houle ou qui m’influencent par leur créativité.

Un dernier mot pour la fin ? Tu as carte blanche 🙂

See you in Roubaix Rock City !

Découvrez Dehors au Dedans de La Houle :

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x