Art Rock 2019 : retour sur la journée du dimanche avec Gringe, Angèle, Lomepal…

Dernier jour pour le Festival Art Rock ! Une journée qui s’annonçait explosive… C’est à revivre avec aficia.

Et voilà, hier avait lieu de le dernier jour de la 36ème édition du Festival Art Rock à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor, Bretagne) qui avait misé sur le thème Animal[s] pour nous faire rugir de plaisir.

Aussi, après un vendredi sous le signe de la tempête Miguel qui n’aura découragé le public comme les artistes présents, un samedi clément avec un beau soleil, la pluie était de retour pour ce troisième jour. Qu’importe, le mercure risquait clairement de grimper au vu de l’affiche.

Nili Hadida, Johan Papaconstantino, Gringe…

C’est Nili Hadida qui a eu l’occasion d’ouvrir le bal de cette dernière journée. Malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion de l’écouter et l’applaudir. En effet, nous étions avec les garçons de Skøpitone Siskø et de Blow afin de recueillir quelques confidences.

On presse donc le pas après nos interviews pour aller voir Johan Papaconstantino qui ouvre les hostilités sur la scène B. Le jeune homme aura rapidement le loisir de nous faire oublier la pluie. Chaudement vêtu, le chanteur délivre ses mélodies ensoleillées et arrive à conquérir le cœur du public en un claquement de doigt. Cette journée commence magnifiquement bien…

Mais il est déjà temps de prendre la direction de la Grande Scène car l’ambiance risque d’être explosive avec la présence de Gringe. Et en effet, l’esplanade face à la scène se remplie, le public semble impatient d’écouter le ‘frangin’ d’OrelSan qui était sur la même scène l’année dernière. Et ici Gringe fait le job : dans l’énergie comme dans l’émotion, il arrive à capter la foule et à y mettre le feu. Il s’offre même un détour dans le répertoire des Casseurs Flowters et fera chanter le public en chœur. À noter également la prestation de DJ Pone qui accompagne Gringe sur scène : bluffant !

Loud, Jeanne Added, Blow…

Direction le Canada avec Loud qui s’invite sur la scène B. Et là encore le public est directement dans l’ambiance, reprenant les titres du rappeur en chœur. Dynamique, souriant, bourré d’énergies, Loud occupe la scène et continue de faire grimper la température d’un festival qui fait fit des conditions climatiques.

Très attendue et accueillie par les cris de ‘Jeanne, Jeanne, Jeanne’, c’est Jeanne Added qui vient prendre place sur la Grande Scène du Festival Art Rock. Mise en scène minimaliste pour l’artiste qui fait un carton avec son album Radiate, mais une artiste qui une fois encore déborde d’énergie et arrive à capter le public de plus en plus nombreux. Pour son deuxième passage à Art Rock Jeanne Added à encore fait chavirer les foules.

Pourquoi pas de photos de Jeanne Added ?
De plus en plus souvent, le management des artistes demande la validation des photographies avant publication sur les différents médias.
La rédaction est alors dans l’obligation de patienter, et faire patienter ses lecteurs, avant de pouvoir publier les photographies validées par le management.
La rédaction d’aficia a fait le choix de l’expliquer au public et aux lecteurs à chaque fois que nous restons dans l’attente de cette validation. Si vous pouvez lire le présent message, cela signifie que nous n’avons toujours pas eu de retour du management.
Vous avez toujours la possibilité de trouver les milliers de photos disponibles sur les réseaux sociaux, prisent par le public présent lors du concert.

Place à la pop sombre et solaire à la fois de Blow qui donne rendez-vous au public sur la scène B. Ici nous avons l’occasion de découvrir les quatre garçons défendre l’album Vertigo. Et si nous étions déjà sous le charme de cet opus à la rédaction, le live offert démontre tout le talent de la formation et confirme le statut d’artiste à suivre absolument. C’est bon, c’est addictif, c’est planant.

Angèle, Skøpitone Siskø, Lomepal…

Attention ! Avis de tempête sur la Scène B… Le public est très, très nombreux sur l’esplanade, obligé de jouer des coudes pour se frayer un chemin et rejoindre le ‘crash’. La raison est très simple : l’artiste la plus attendue arrive dans quelques minutes ! Elle, c’est Angèle, LE phénomène musical qui emporte tout sur son passage. Le public hurle déjà son nom dans l’espoir de la faire venir sur scène quand le show commence. Et quel show ! Angèle offre une scénographie imposante, aussi bien au niveau des jeux d’écrans, des lumières, de la danse… qu’au niveau vocal et musical. Elle aura même l’idée d’inviter son frère, Roméo Elvis, sur le titre “Tout oublier”. Certes de manière virtuelle à travers les écrans, mais l’effet est là et le public d’Art Rock est conquis. Pour cette première date en Festival Angèle confirme son statut de phénomène. Une artiste à voir AB-SO-LU-MENT en concert !

Le pari est compliqué pour le groupe Skøpitone Siskø qui doit jouer entre Angèle et Lomepal. Le groupe Breton dispose d’un léger répit entre ses deux têtes d’affiche pour capter le public et le faire succomber à sa pop moderne. Alors oui, le public est peu nombreux devant la scène, mais qu’importe. Les garçons passent outre et livrent le meilleurs d’eux même. Musicalement c’est très bon, le live est maîtrisé et offre au public l’occasion de découvrir l’ADN musical de Skøpitone Siskø. De quoi lui donner envie d’aller écouter son dernier EP en date !

Clap de fin pour le Festival Art Rock avec Lomepal qui investit la Grande Scène. Tout comme pour Angèle la scénographie est imposante. Mais a-t-il vraiment besoin de cet artifice pour capter les foules ? Non, pas du tout, c’est simplement une cerise sur le gâteau, un élément de décors. Car au final la pièce majeure c’est bien Lomepal, chaud bouillant à l’idée de clore cette 36ème édition de Festival Art Rock. Chaud bouillant c’est aussi l’attitude du public qui est venue en nombre pour applaudir l’artiste qui offre un point final sans fausse note à un Festival qui semble vouloir voir toujours plus grand et plus beau.



Bouton retour en haut de la page
Fermer