Clip « Défaite de famille » : OrelSan, mordant dans 27 positions, égratigne ses proches

OrelSan dévoile le clip de sa « Défaite de famille », plein d’ironie, et poursuit ainsi la promotion de son troisième opus La fête est finie. C’est à regarder sur aficia !

Sur la bonne voie pour que son album La fête est finie soit certifié disque de diamant (500.000 ventes), OrelSan en poursuit l’exploitation en délivrant par surprise un troisième clip. Alors qu’il avait déjà promu les singles « Basique » – devenu culte – et « Tout va bien », puis interprété le titre « San » sur la scène de la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt lors de son sacre aux Victoires de la Musique, le rappeur mise à présent sur « Défaite de famille ».

En tournée jusqu’à l’automne

Il se murmurait que le feat. « La pluie » partagé avec Stromae serait très bientôt présenté aux radios pour prendre la relève, mais c’est pour l’instant ce morceau plein d’ironie qui fait sensation grâce à son clip. La vidéo réalisée par OrelSan lui-même pourrait rapidement atteindre des chiffres aussi impressionnants que ceux affichés par ses derniers singles. À savoir 48 millions de vues pour « Basique » et 21 pour « Tout va bien ». Et pour cause, l’artiste donne à « Défaite de famille » un caractère viral en incarnant 27 personnes différentes, 27 membres d’une famille qu’il semble détester… C’est drôle, pour ne pas dire loufoque ! Avec sa nonchalance habituelle, OrelSan dénigre ici certains comportements vus dans son entourage proche.

Découvrez le nouveau clip « Défaite de famille » d’OrelSan :

On imagine que les spectateurs qui continuent de se ruer dans les salles de concerts partout où l’artiste fait escale dans le cadre de sa tournée des Zénith auront ces images en tête à l’écoute de « Défaite de famille ». L’interprète de « Zone » prévoit d’ailleurs de se produire à l’AccoHotels Arena de Paris les 15 et 26 mars, avant de partir à l’assaut des festivals dont Le Printemps de Bourges (26 avril), Garorock (29 juin), Les Eurockéennes (5 juillet), le Main Square (8 juillet) ou encore Les Vieilles Charrues (22 juillet).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer