« La pluie » : Orelsan et Stromae sortent leur parapluie pour se préserver de la réalité de la vie

OrelSan a convoqué Stromae sur une véritable satyre sociale intitulée « La pluie », un extrait de son nouvel album La fête est finie qui sort aujourd’hui. C’est en écoute sur aficia !

La fête est finie ! OrelSan revient mettre de l’ordre sur la scène rap en publiant son troisième album solo, le premier depuis Le chant des sirènes (2011). Bien-sûr, le rappeur normand n’était pas resté inactif pendant les six dernières années, multipliant les collaborations avec son ami Gringe (Casseurs Flowters), Izia (« Les ennuis ») ou Youssoupha (« Memento »).

Maître Gims, Nekfeu & Co.

Le nouveau cru en comporte d’ailleurs lui aussi plusieurs, et non des moindres. En effet, après avoir amorcé son comeback avec le single coup de poing « Basique », OrelSan avait rapidement dévoilé la tracklist de La fête est finie, révélant qu’il avait réussi à convaincre Maître Gims, Nekfeu et Dizzee Rascal de poser leur flow sur un titre, mais aussi le duo Ibeyi qui vient de publier Ash de participer à l’enregistrement des « Notes pour trop tard ».

Et ce n’est pas tout ! Stromae fait une apparition sur « La pluie », lui qui avait pourtant annoncé l’année dernière qu’il ne souhaitait plus chanter pour le moment, préférant se consacrer à la production pour d’autres artistes. C’est ce qu’il a fait en collaborant avec Bigflo & Oli sur le single « Dommage », avec Disiz La Peste sur « Splash » ou encore avec Vitaa sur les titres « Comme dab » et « Peine & pitié ». Le Belge a par ailleurs réalisé des clips pour Major Lazer et Yael Naim.

Une tournée en 2018

Cette fois-ci, il assure le refrain d’une piste rythmée dans laquelle le rappeur se confie sur son histoire et son parcours, dessinant entre les lignes la vie d’un ‘Français moyen’. « Mon père a gravi l’échelle pour devenir c’qu’il voulait être / Ma mère est la ménagère à qui les publicitaires veulent la mettre » lance-t-il tout d’abord, et continue sur un ton sarcastique : « J’viens d’la terre du milieu où y’a plein de p’tits vieux / Où l’chômage et la tisane forment un cercle vicieux / J’viens d’la classe moyenne, moyennement classe / Où tout l’monde cherche une place, Julien Clerc dans l’monospace ».

Pendant ce temps-là, Stromae répète « Toujours autant d’pluie chez moi / Mais il fait quand même beau », rappelant que la vie est belle malgré tout et en dépit des poses que l’on peut adopter pour exister.

Écoutez le nouveau titre d’OrelSan et Stromae :

L’album La fête est finie sera défendu sur scène l’an prochain dans le cadre d’une tournée Zénith qui débutera précisément le 2 février. La billetterie est ouverte.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer