Lydsten - © David Tabary
Lydsten - © David Tabary

Lydsten : l’interview découverte en mode Crossroads Festival !

Exclusivité aficia

Pour la seconde année consécutive, aficia est partenaire du Crossroads Festival. L’occasion parfaite pour découvrir de nouveaux artistes comme Lydsten qui joue le jeu de l’interview découverte !

Lydsten - Crossroads Festival 2021

Embarquement immédiat dans le monde de l’électro porté par le lillois Lydsten… C’est bien le programme que nous propose ce jeune artiste aussi seul sur scène qu’en studio mais qui propose pourtant un univers d’une grande richesse.

Pour plonger dans son univers mélodieux, il suffit d’écouter et de se délecter avec Calcite, son premier EP publié cette année. Un projet qui pose les fondations d’une carrière qui pourrait bien briller à l’international, Lydsen ayant réellement un univers captivant et unique.

Mais comme la musique se déguste toujours mieux en live, il faut absolument vous rendre au Crossroads Festival. En effet, Lydsen y sera présent pour présenter un set sulfureux le jeudi 9 septembre à 00h30. Mais d’ici là, c’est la découverte d’un artiste de talent avec notre interview découverte…

Lydsten : l’interview…

Pourrais-tu te présenter rapidement au public qui ne te connaîtrais pas encore ?

Hello aficia ! Moi c’est Lydsten, Christian de mon vrai nom, je suis compositeur de musique électronique et interprète live, entre melodic techno et electronica disons. Très heureux de pouvoir vous raconter un peu plus dans le détail ce que je fais avec toutes mes machines 😀

Comment définir ton style, ta musique, ton art ?

C’est dur de vraiment poser une étiquette sur tout ça, c’est quelque chose d’assez bloquant au final quand on essaye de bouger un peu entre les lignes ! Mais si je devais définir au sens large, je pense que j’essaie de proposer une electronica contemplative, à la fois froide, mélancolique mais puissante. Je suis aussi très intéressé par tout l’art visuel au sens large que j’essaie de mettre de plus en plus en avant dans mon univers, jusque sur scène bientôt. On peut définir tout cet univers comme minéral, minimaliste et très texturé

Tu es cette année à l’affiche du Crossroads Festival, ça représente quoi pour toi ?

Ça représente avant tout une super opportunité de jouer sur une belle scène, après un an de pause, ça fait du bien. En plus de ça, il y a les différentes rencontres pros, avec d’autres artistes également. C’est un vrai plaisir que de recommencer à partager ces moments d’échanges musicaux et humains.

C’est vraiment ça qui est beau dans le live, l’interaction directe ou indirecte avec le public, la chaleur d’un concert ne peut pas être remplacée.

LYDSTEN

Le Crossroads Festival est une vitrine connue pour les talents émergents, ça apporte quoi dans la carrière d’un artiste d’être sélectionné dans une telle structure ?

Je pense que ça apporte pas mal de crédit finalement, de rencontres aussi, ça provoque certaines choses… J’ai hâte d’y être en tout cas et d’y présenter sur scène et en dehors ce que je fais ! C’est un peu à l’image des iNOUïS de Bourges ou des Trans Musicales, mais dans le Nord.

Cette année le Crossroads Festival retrouve la chaleur du public, il y a un défi supplémentaire pour toi ? De jouer et de capter un public qui ne te connaît peut-être pas ?

Mais oui ! C’est tellement plaisant de se dire qu’il y aura du monde physiquement, que les concerts debout, sans masques, reprennent concrètement, et vu la programmation éclectique de chaque soir, c’est un moment parfait pour faire découvrir un genre trop peu représenté en France. Après, étonnamment, je suis plus à l’aise de jouer devant un public que devant une caméra, c’est vraiment ça qui est beau dans le live, l’interaction directe ou indirecte avec le public, la chaleur d’un concert ne peut pas être remplacée.

Parlons un peu plus de toi… C’est quoi ton actualité du moment ou à venir ?

Eh bien, plein de choses ! Tout d’abord le retour du live, je crois que pour la première fois depuis que j’ai lancé Lydsten, je joue toutes les semaines de fin août à mi-octobre. C’est super de retrouver toutes les sensations au fur et à mesure. Sinon à côté de ça, j’ai un EP de remix qui sort le lendemain du Crossroads Festival, avec de très beaux noms de la nouvelle scène française, à savoir … Vitess, je veux bien lâcher un nom en attendant le reste qui arrive la semaine prochaine 😋
Après j’ai un EP dont je suis très fier qui devrait sortir fin d’année, et de très beaux projets pour 2022, j’ai hâte de pouvoir en dire plus prochainement !

Si tu devais donner envie au public de venir t’écouter sur scène en trois mots, lesquels choisirais-tu ?

Allez tout simplement : Polaire, Contrasté, Puissant

Tu joues cette année au Crossroads Festival… Mais toi, c’est quoi la scène ou le festival que tu rêves de faire en tant qu’artiste ?

Oh il y en a tellement… je suis obligé de n’en citer qu’un ??
Le plus gros rêve ce serait de jouer à la Philharmonie de Paris je pense, ou la salle Pleyel forcément. Sinon en festival ce serait incroyable de pouvoir jouer à Iceland Airwaves, je pense que la musique matcherait complètement avec l’environnement là-bas.

Tout comme le Crossroads Festival, aficia aime mettre en avant des talents émergeants… Tu aurais un artiste à nous conseiller ? Un artiste que le public devrait écouter sans plus attendre ?

Allez comme ça je lâche un deuxième nom présent sur l’EP de remix, THEMS. Il fait une musique incroyablement touchante, et simplement belle. Faussement simple, c’est aussi une grande source d’inspiration pour moi.

Un dernier mot pour la fin ? Tu as carte blanche 🙂

J’espère que vous aurez l’occasion de découvrir la musique que je fais en live un jour et j’ai extrêmement hâte de vous partager la suite qui est plus personnelle et singulière !
En attendant, vous pouvez bien sûr me suivre sur tous les différents réseaux si le cœur vous en dit ❤

Découvrez Calcite de Lydsten :

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x