Clip « Balance ton quoi » : Angèle donne des leçons à Pierre Niney à l’Anti-Sexism Academy

Angèle poursuit l’exploitation de son premier disque solo couronné de succès en illustrant l’incontournable « Balance ton quoi » et c’est à découvrir d’urgence sur aficia !

Tout sourit à Angèle qui s’est incontestablement imposée comme l’artiste belge la plus singulière du moment avec Brol, un premier opus studio d’une qualité irréprochable. Il faut dire que l’artiste mêle des mélodies enivrantes à des textes percutants et engagés avec une aisance pour la moins déconcertante. Plébiscitée dans son pays natal mais également en France, au Canada ou encore en Suisse, l’artiste s’apprête d’ailleurs à monter sur les plus grandes scènes à partir du mois de mai pour une tournée marathon qui se jouera évidemment à guichet fermé.

Après avoir déjà conquis plus de 300.000 fans français avec son album certifié Triple Disque de Platine et porté par de nombreux tubes à l’instar de « La loi de Murphy », « La Thune » mais aussi « Tout oublier » en duo avec Roméo Elvis, Angèle poursuit son ascension en misant sur un nouvel extrait ! En effet, c’est « Balance ton quoi » que l’artiste a décidé de mettre en lumière à travers une mise en images certes délirante mais criante de vérité.

L’éducation comme moteur

Comme à l’accoutumée, Angèle nous séduit avec son franc-parler d’une grande justesse. Sur une production enivrante, la jeune chanteuse sublime de son timbre de voix suave un texte résolument féministe, bien déterminée à faire évoluer les mentalités ! Et pour donner davantage d’ampleur à ses mots, Angèle a levé le voile sur le clip dont le scénario a notamment été écrit par ses soins. Réalisée par Charlotte Abramow, la mise en images débute dans un tribunal qui s’apprête à juger des affaires liées au sexisme et oppressions faites aux femmes. Loin d’être moralisateur, le clip montre bien que le sexisme concerne tout le monde puisque les bancs du tribunal accueillent des hommes et des femmes de toutes les origines, de tous les milieux sociaux et de tous les âges.

En guise de sentence, les accusés sont envoyés à ‘l’Anti-Sexism Academy’ où l’éducation et la communication sont vecteurs de bonne conduite. C’est au sein de l’établissement qu’Angèle et ses collègues ‘Feminist-in-progress’ coachent les élèves afin de les sensibiliser quant aux comportements sexistes et dramatiques qu’ils ont pu adopter, même parfois inconsciemment. Angèle frappe fort avec des images percutantes et des séquences facilement mémorisables. Elle n’en oublie pas non plus d’apporter une petite touche d’humour, entourée de nombreux comédiens tels que Antoine Gouy, Manesca de Ternay, Elise Hollander, Michel Vivier, Marine Maiorano Delmas, Yonis Issa, Matthieu Ducrez, Virgile Gesbert, ClaudeEmmanuelle GajanMaull, Angeline Verrier, Hermès Brasseur,Marius Yelolo ou Pierre Niney. Si le personnage joué par ce dernier dans la vidéo semblait avoir du mal à comprendre le comportement des femmes, les discussions et leçons sur le sujet lui ont permis d’ouvrir les yeux puisque à la fin, il endosse le rôle de coach ‘Feminist-in-progress’ à l’institut !

Découvrez « Balance ton quoi », le nouveau clip d’Angèle :

À savoir : Angèle et Charlotte Abramow se sont associées à la jeune marque de vêtements féministes Meuf Paris pour la création des uniformes de l’« Anti-Sexism Academy ». À cette occasion, la chanteuse décline une mini-collection capsule avec Meuf Paris, où vous pourrez retrouver à la vente les uniformes du clip. Les bénéfices seront entièrement reversés à deux associations féministes : Centre 320 rue Haute en Belgique et La Maison des Femmes x Saint-Denis en France, qui agissent toutes les deux notamment en faveur des femmes victimes de violences.

En Bonus ! Les photos du tournage par Manou Milon :

Bouton retour en haut de la page
Fermer