Broken Back : faut-il écouter l’album ‘Good Days’ ?

Broken Back signe aujourd’hui son retour dans les bacs avec Good Days. Faut-il écouter ce second opus ? Réponse avec aficia.

Depuis la publication de Dear Misfortune, Mother of Joy, son premier EP en 2015, nous avons un réel plaisir à suivre les aventures musicales de Broken Back, artiste originaire de Saint-Malo en Bretagne.

Musicalement parlant, j’ai poussé au maximum cet album.

Broken Back

Une fidélité que Broken Back a eu l’occasion de nous prouver également, nous accordant déjà trois belles rencontres. Une première fois en novembre 2015, à ses débuts, pour mieux connaître son univers. Une seconde fois en novembre 2016 pour parler de son premier album et, enfin, en avril dernier, afin de parler de son retour et de ce second opus.

La route est belle pour cet artiste simple et authentique, travaillant toujours ses productions dans son home-studio de Saint-Malo, les pieds dans l’eau. Mais nous avions hâte de mettre la main sur son nouveau format, voir si la qualité était toujours au rendez-vous.

Broken Back gagne en maturité

De ce nouvel album il faut bien dire que nous avions très peu de surprises à y découvrir. En effet, sur les 17 pistes présentes dans l’album nous avons déjà eu l’occasion de mettre en avant “Wonders” qu’il partage avec Klingande, “Young Love”, “Breathe Slow”, “She Falls”, “Wake Up” en compagnie d’Henri PFR, “One by One”, “Jack & Jill” et, enfin, “Good Days” avec Dany Synthé.

Qu’importe, car au final le plaisir reste intact. Le premier constat important est que Broken Back fait du Broken Back. Il n’y a pas de révolution, de virage à 180°. L’artiste nous propose un album à son image, lumineux, dansant et reprenant les codes de son succès : une électro-folk qui s’écoute avec délectation.

Puissant et dansant…

Mais il y a une forme de maturité qui s’installe également. Dans la production qui semble plus fine, plus profonde et notamment avec l’utilisation d’instruments que nous n’avons pas forcément l’habitude d’entendre. Ca donne un relief particulier à Good Days.

L’une des forces de Broken Back c’est également sa voix. On presse le bouton ‘play’ et c’est immédiatement remarquable. On sait que l’on écoute du Broken Back. Sa voix est chaude, rauque, douce, toujours juste et totalement envoûtante.

Good Days a cette faculté à nous faire voyager avec ses sonorités qui viennent ponctuées l’opus comme avec “Wake Up” par exemple. C’est un album qui, et plus particulièrement en live, devrait faire danser les foules sans difficultés. Et même quand Broken Back se fait plus grave, comme avec “She Falls” (absolument grandiose dans sa version acoustique), il arrive à nous attraper au vol et nous subjuguer.

Découvrez Good Days,
le nouvel album de Broken Back :

Broken Back - Good Days
Broken Back - Good Days
Verdict

Le verdict sera rapide. Broken Back est , pour nous, un des artistes incontournables de la scène musicale française. Et il vient de le prouver avec ce second album. Good Days s’écoute d’une traite, sans accroche. C’est fluide, c’est beau, c’est riche et il y a rien à enlever.

Mieux ? Il est rare qu’un album porté par l’électro ne se montre pas bourratif, rébarbatif. Pourtant Broken Back arrive à captiver de la première à la dernière minute. Le seul point négatif sera que Broken Back fait parfois trop Broken Back et qu’à la seconde écoute l’ennui s’installe un peu. Qu’importe, Good Days devrait nous accompagner une bonne partie de l’année, surtout cet été pour chiller sous le soleil et danser sur le sable chaud !

4
Note de la rédac'