Clara Luciani - DR

Clara Luciani a fait chanter le Transbordeur avec amour

L’interprète de « La Grenade » était de passage au Transbordeur pour un concert rempli de douceur et d’énergie. Le concert de Clara Luciani est à revivre sur aficia !

Rapidement devenue l’une des nouvelles têtes d’affiche de la scène hexagonale grâce à son premier album Sainte Victoire, Clara Luciani est actuellement sur les routes pour continuer de défendre ce joli premier projet réédité il y a quelques mois. De passage sur la scène du Transbordeur à Villeurbanne dans le cadre du festival ‘Les Champs de Mars’, la chanteuse originaire du sud de la France a charmé une salle comble venue l’entendre chanter « La grenade », « Eddy » ou encore « La baie ».

Un « Garçon » à part

En première partie, c’est le lyonnais Martin Luminet qui a ouvert le bal en interprétant quelques titres. Dans la musique de ce garçon trentenaire, il y a la tristesse de la vie toujours accompagnée d’un brin de positivité, pour la rendre supportable. Même si les premières parties passent souvent très rapidement, avec Martin Luminet on prend le temps de savourer ses mots (maux) et sa pop mélancolique. La belle découverte d’« un garçon avec un monstre dans le cœur »…

Clara en terrain conquis

Dès l’introduction enregistrée et récitée par Clara Luciani, la salle semblait comme envoûtée par la voix de la chanteuse. Au fond de la scène, les vitraux de la chapelle Sainte Victoire renforce l’idée d’un cérémonial dont elle est la grande prêtresse. Rapidement, elle demande au public de faire le choix (cornélien) entre Lyon et Villeurbanne. Après un vote, c’est la première possibilité qui l’emporte haut la main. Nous serons donc tous des lyonnais le temps d’une soirée.

Clara Luciani enchaîne les morceaux entourés de ses musiciens, avec ou sans guitare à l’épaule. « On ne meurt pas d’amour », « Eddy », qu’elle chantera accompagnée sur scène par le second garçon nommé ainsi qu’elle a trouvé depuis le début de sa tournée, « Monstre d’amour », « Nue », « La grenade », « La baie »… Elle a pioché dans son premier EP, son album et sa réédition pour nous concocter une setlist parfaitement calibrée.

Puis, il y a aussi eu Clara seule sur scène. Elle a offert un moment suspendu à un public déjà conquis avec sa « Drôle d’époque ». Elle reviendra seule en scène lors d’un deuxième rappel pour interpréter sa reprise, aussi délicieuse que la brioche à la praline qu’elle a dégustée dans l’après-midi, en français de « Blue Jeans » de Lana Del Rey…

Un concert réussi au ‘Transbo’ est synonyme de martèlements des pieds sur les gradins. Clara Luciani a, bien évidemment, eu droit à ces ‘applaudissements’ quelque peu originaux qu’elle semble avoir bien appréciés puisqu’elle en a même redemandé…