OrelSan a mis le feu à la Halle Tony Garnier pour la seconde fois en 2018 !

Après un concert dans cette même salle en février dernier, OrelSan a une fois de plus retourné la HalleTony Garnier à Lyon… Retour sur un concert qu’aficia ne pouvait pas manquer !

Alors qu’il vient de dévoiler l’Épilogue de La fête est finie, OrelSan poursuit la seconde salve de concerts qui accompagne son troisième album solo. D’ailleurs, les fans n’ayant pas pu s’offrir le sésame pour venir applaudir le garçon pourront tout de même profiter de cette tournée puisque son concert à l’AccorHotels Arena le 6 décembre sera diffusé en direct sur TMC

En attendant, c’est à Lyon, pour un second round en 2018, qu’OrelSan est venu enflammer une Halle Tony Garnier qui une fois de plus, affichait complet.

Les débuts de Powerdisc

Avant de pouvoir applaudir le rappeur, le public a pu découvrir un duo fraîchement formé par Edouard et Manu. Les deux garçons se sont rencontrés dans un van, durant les tournées de Sly Johnson et OrelSan. L’un est batteur, l’autre guitariste et bassiste. Ils nous ont offerts un premier aperçu de leur premier EP est prévu pour le début de l’année 2019

La fête n’était pas tout à fait finie

Après une attente qui fut un peu longue, celui que tout le monde attendait est enfin apparu vêtu d’un ensemble pantalon,veste, tee-shirt et casquette blanc sur sa plateforme suspendue. Pour ne pas changer ses habitudes, l’artiste sorti grand gagnant aux dernières Victoires de la Musique a débuté l’heure et demi de concert par le puissant « San ». Dès le second morceau le garçon a décidé de nous faire plaisir en interprétant « Fantômes », l’une de ses 11 nouvelles chansons, pour la première fois sur scène.

Enchaînant rapidement avec les incontournables « Basique », « Différent », « Jimmy Punchline », et « Pour le pire », OrelSan n’en oublie pas de présenter ceux qui l’accompagnent sur scène (Edouard, Manu, Skread et Phazz) et ceux qui sont venus l’applaudir en nombre. Rejoint par Ablaye sur certains titres, l’artiste originaire de Caen a entamé ensuite une grosse partie du concert consacrée aux pistes de son dernier opus avec son improbable collaboration partagée avec Stromae « La pluie »,  « Zone », « Dans ma ville, on traîne » avant d’accoler l’ironique « Bonne meuf » et le tout nouveau « Adieu les filles ».

« Aurélien, une chanson ! Aurélien, une chanson ! »

Ce slogan appelait le mordant « Défaite de famille » arrivé à point nommé. Quelques moments de tendresse et de calme, presque suspendus dans le temps, sont venus ponctuer de concert rempli d’énergie. Le premier, « J’essaye, j’essaye », a été virtuellement partagé avec mamie Janine. Puis, OrelSan a laissé sortir les sentiments pour sa dulcinée sur « Paradis » et « Ma lumière », titre qui a ouvert les rappels.

Parlons-en d’ailleurs de ces rappels ! On a pu y découvrir un troisième titre de la nouvelle version de l’album avec « Discipline ». Puis, il nous a signifié que l’on était presque à la fin avec « La fête est finie » avant d’interpréter pour la seconde fois de la soirée « Basique ». Au final, il semble que nous ayons les bases !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer