Vitaa de retour à la maison pour son concert au Transbordeur !

Alors qu’elle reprend sa tournée ‘J4M Tour’, Vitaa a réservé sa première date automnale à la ville qui l’a vue grandir. Retour sur un concert lyonnais émouvant !

Ce succès, elle ne s’y attendait pas et pourtant les fans de la première heure sont toujours là… Douze ans après «  Confessions nocturnes », Vitaa n’a eu de cesse de faire évoluer sa musique en même temps que sa propre vie. Pop à ses débuts, la belle s’est peu à peu tournée vers un son porté sur l’urbain comme sur la réédition de J4M, son dernier album, qui compte des collaborations avec Maître Gims, Jul et Dadju. Un ultime opus qu’elle défend ardemment depuis de longs mois en tournée partout en France. Pour la reprise de son tour des salles, la chanteuse a fait escale au Transbordeur de Villeurbanne à côté de Lyon, la ville qui l’a vue grandir et où elle a eu ses premiers émois musicaux…

Émotions et énergie

Alors que le public commençait à s’impatienter, c’est DJ B-Rys qui a eu pour mission de mettre en jambe et en voix le public en mixant les classiques et les succès de ces derniers mois. Un bon quart d’heure plus tard, c’est sur les notes de l’incontournable « À fleur de toi » que la chanteuse a fait son entrée sur scène vêtue d’un ensemble bleu. Alors que l’on s’attendait à assister à un concert en acoustique, c’est bien entourée de ses musiciens et choristes que Vitaa a réalisé un concert sans fausse note. « Au départ, c’était l’idée, juste quelques dates en acoustique. Mais on s’est fait un peu dépasser par le succès de l’album. On a été invité cet été sur pas mal de festivals, et il a fallu adapter le spectacle. Du coup, on se retrouve avec un gros show : sept musiciens, deux choristes et une grosse équipe technique. Et j’adore ça… » a-t-elle déclaré au quotidien Le Progrès quelques heures avant le show.

Vitaa - © Marie Guillot-Farneti

Mêlant anciens et nouveaux morceaux, la chanteuse a partagé son émotion de se produire à Lyon tout au long de son concert. De « Liham », écrit pour son fils aîné, à « Game Over » en duo avec Maître Gims, en passant par « Confessions intimes », « Une fille pas comme les autres » et « Pourquoi les hommes », la belle a disséminé quelques anciens titres dans la trackilst. Inspirés par sa vie et les événements qui l’ont jalonnée, ces morceaux n’ont pas pris une ride et on a senti qu’elle prenait toujours le même plaisir à les interpréter.

Présente sur scène pour défendre son dernier album, Vitaa a mis en avant 10 chansons dont certaines ont déjà fait forte impression. Bien évidemment, on a eu droit à « Comme dab » et « Peine et pitié », tous les deux co-écrits et composés avec Stromae. La réédition de l’album sortie il y a peu, nous a fait découvrir et redécouvrir des collaborations déjà très appréciées par le public. Sur « Je te le donne », le public a pris la place de Slimane avec enthousiasme et a repris avec plaisir la version de « Bella Ciao » partagée avec Maître Gims, Slimane, Dadju et Naestro. Le show s’est clôturé dans la joie et la bonne humeur avec « Un peu de rêve » sur lequel on retrouve Claudio Capéo et son duo avec Jul, « Ça les dérange ». Plus d’une heure et demi de musique où les temps-morts ont été l’occasion de se souvenir et partager des instants de vie…

Vitaa - © Marie Guillot-Farneti

Conclusion : Une grande partie du public de Vitaa a grandi avec elle, découvrant les joie et les peines de la vie en même temps que la chanteuse… Cette proximité a rendu ce moment de partage intense et chaleureux. Bien loin de la jeune artiste fragile et mélancolique qu’elle pouvait être en début de carrière, la Lyonnaise s’est laissée porter par son assurance, la joie du public et le plaisir de jouer dans la ville où elle a grandi. Tout était présent pour rendre cette date lyonnaise inoubliable !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer