‘Solune Tour’ : Slimane, en amour avec son public, partage sa joie de vivre communicative

En concert jusqu’au mois de décembre, Slimane part à la rencontre de son public, celui qui l’a élu ‘The Voice’ en 2016. Il était de passage à Salon-de-Provence dans le cadre du Festival d’été. aficia était sur place…

Il y a un peu plus de deux ans maintenant (début juillet 2016), nous étions invités au showcase très privé de Slimane à l’Orphée en plein Paris, le club où le chanteur était autrefois barman. Peu après de temps sa victoire dans ‘The Voice’, l’artiste proposait déjà ses compositions avant de les publier avec son premier album éponyme qui a remporté un vif succès dans les bacs.

Deux ans plus tard, ce mardi 24 juillet, le chanteur fait partie des invités (tout comme Vianney et Anne Roumanoff) du ‘Festival l’été‘ à Salon-de-Provence, dans un bel endroit qu’est le Château de l’Empéri. Il vient présenter au public son dernier album Solune, le croisement entre le soleil et la lune, confondu avec la lumière de Slimane. Le trajet entre ces deux astres parcourt son univers, son goût pour les sons purs, pour les mots évidents qu’on ne poserait pas ailleurs…

Un artiste au grand cœur

Slimane démarre en trombe avec « Frérot ». On comprend alors que le chanteur veut alterner émotion et intensité tout au long de son concert. En fond, on retrouve le symbole de la pochette de son album. Accompagné d’un orchestre, Slimane se présente à nous : « Qu’est-ce que ça fait plaisir d’être là ce soir. Merci d’être là. J’espère que vous allez passer un bon moment », dit-il, se réjouissant que ce soit complet. Mais Slimane est connu pour être un artiste au grand cœur et un artiste qui partage sans compter. C’est pourquoi il annonce d’emblée vouloir partager avec nous quelques anecdotes à propos de ses chansons.

Il démarre avec « À fleur de toi », chanson « porte bonheur que j’avais choisi de reprendre à l’aide de mon pianiste, ici présent, en 2016. On s’était retrouvé chez lui et on se demandait quelle chanson on allait poster sur YouTube. Et comme vous le savez, quelques mois plus tard je me retrouve à la chanter lors des auditions à l’aveugle de ‘The Voice’ ». Puis, il continue à dérouler les pages de son livre en racontant également pourquoi il a écrit la chanson « Papa Héros », pour son père. Nouvel instant d’émotion…

Slimane - © Valentin MalfroyMais Slimane n’est pas seul sur scène, il s’entoure de deux danseurs. Ils l’accompagnent sur la plupart des chansons comme « Nous deux », rendant le tout forcément plus visuel, ou sur « Luna » qu’il chante sans son acolyte Boostee mais accompagné de son laptop. L’ascenseur émotionnel continue avec « Désolé », puis « Viens on s’aime » et son dernier tube « Bella Ciao » qu’il chante initialement avec Maître Gims, Vitaa, Dadju et Naestro. Ce soir, il est seul mais arrive à ambiancer le public. Véritable bête de scène, Slimane est lancé et se dirige tout droit vers un marathon énergique.

Une cour de récréation…

Slimane continue de déballer avec un grand sourire l’histoire de ses chansons. Il avoue par exemple avoir accepter pour la première fois de l’aide d’une auteure, à savoir Émilie Satt, la chanteuse de Madame Monsieur, qui lui a écrit « Quand je serai grand ». Sur scène, interprète de « La famille ça va bien » joue à 1,2,3 Solune. Il prend plaisir, il s’éclate avec ses musiciens et ses danseurs. Un instant d’amusement et de nostalgie. Puis, il dévoile ses talents de pianiste sur « J’en suis là », puis relate pourquoi il a écrit la chanson « Je veux être vieux » : « Dans la vie, certains n’ont pas la chance de vieillir. C’est beau de pouvoir vivre et de voir la vie défiler », dit-il.

Le chanteur n’hésite pas non plus à évoquer ses souvenirs. Il avoue être un vrai fêtard : « J’aime trop faire la fête. C’est un de mes gros défauts. J’ai longtemps travaillé dans le monde de la nuit et cela a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Mon patron était un véritable fêtard. Cette ambiance ne m’a pas forcément aidé. Je me suis dis que c’était important de raconter cette partie de ma vie avec ‘La fête’ », un titre inédit. Il enchaîne étonnamment avec une reprise de « Les démons de minuit » et met le feu à la salle ! Choix étonnant, mais en corrélation avec son caractère de fêtard après tout… Mais c’est déjà l’heure des adieux. Il adresse un au revoir, salue son public en interprétant une dernière fois « Viens on s’aime » et « Paname », son premier tube.

Slimane - © Valentin MalfroyC’est certain, Slimane est un grand artiste. Il n’a pas quitté son sourire du début à la fin, et fait preuve d’une grande générosité dans sa façon de transmettre ses histoires. L’histoire de Solune et de ce petit gars qui vient de Paname a fait battre de nombreux cœurs ce soir-là…

Slimane - © Valentin Malfroy

Afficher plus
Fermer
Fermer