2017 en 10 titres par Jonathan Hamard avec Lorde, Juliette Armanet, Goldfrapp…

Fin d’année ne rime pas avec nostalgie mais avec bilan. C’est donc le moment de faire le point sur les titres qui ont marqué ces douze derniers mois. aficia vous propose la playlist de Jonathan Hamard.

C’est un moment que l’on attend toujours avec beaucoup d’impatience passionnés que nous sommes, et dans le même temps un moment que l’on redoute tout autant. Faire le bilan d’une année et confectionner sa playlist des meilleurs titres. Se limiter à dix, c’est réfléchir à ceux qu’on a vraiment le plus écoutés, à ce qui nous a le plus surpris et ceux qui nous ont déçus. Et donc passer en revue 12 mois d’émotion.

L’année 2017 plus encore que l’année dernière a été marquée par l’émergence de nombreux artistes ou par la confirmation du talent de certains ayant déjà su se distinguer, qu’ils soient français ou étrangers. La pop d’Astrid S (« Breathe »), de Billie Eilish (« Bored »), MUNA (« I Know A Place »), Off Bloom (« Falcon Eye ») ou encore Maty Noyes (« Say It to My Face ») ont fait sensation, tout comme la pop psyche de LPX (« Tightrope »). On a par ailleurs été sensible à l’univers de Tom Grennan (« Found What I’ve Been Looking For »), de Charlotte Cardin (« Main Girl ») et de Tim Dup (« L’envol »).

London Grammar, MØ, Mai Lan & Co.

Le tandem new-yorkais The Chainsmokers a par ailleurs confirmé son savoir-faire avec « Paris », extrait de son premier opus Memories… Do Not Open, London Grammar avec « Non Believer » et The xx avec « I Dare You ». Même son de cloche pour Thomas Azier (« Gold »), Her (« Blossom Roses »), Peter Peter (« Loving Game »), Mai Lan, qui a livré un « Vampire » acidulé, ou Tove Styrke (« Mistakes ») et le trio Clean Bandit (« Symphony »).

Les derniers mois ont aussi été ponctués par des sons d’artistes confirmés, dont Beth Ditto (« Fire »), Nolwenn Leroy (« Trace ton chemin »), Charli XCX (« Boys »Yellow Claw (« Good Day »), le tandem Hurts (« Beautiful Ones »), Feist (« Century »), Camille (« Seeds ») ou encore  (« When I Was Young »). De même que par des collaborations réunissant OrelSan et Stromae (« La pluie ») ou bien Kesha et Macklemore (« Good Old Days »). Sans parler des titres surprenants de Jamiroquai (« Automaton »), Taylor Swift (« Look What You Made Me Do »), Calvin Harris (« Feels »), St. Vincent (« Los Ageless »), BB Brunes (« Pyromane ») et Selena Gomez (« Fetish »), parce qu’ils sont éloignés de leur registre habituel.

Les révélations Fishbach et Juliette Armanet

Mais plus forts encore, la Néo-zélandaise Lorde a su nous convaincre avec « Green Light », un titre qui augurait la sortie de son deuxième album Melodrama en juin. Tout comme Juliette Armanet et Fishbach, deux des plus belles révélations françaises de cette année 2017 qui ont chacune livré un somptueux disque mélangeant les influences, avec Clara Luciani (« Monstre d’amour »).

L’émotion a été au rendez-vous pour Sufjan Stevens avec « Mystery of Love », un extrait de la B.O. du film « Call Me By Your Name », mais aussi grâce à Bernard Lavilliers qui a lié sa voix à celle de Jeanne Cherhal sur la magnifique ballade au piano « L’espoir », parue sur son disque 5 minutes au paradis. Et comment ne pas citer « Kate », un titre mélancolique à travers lequel Charlotte Gainsbourg rend hommage à sa sœur disparue… Celui-là figure sur l’album Rest, l’un des plus réussis de l’année.

Enfin, et non des moindres, pendant qu’Anna Of The North dégoupillait « Someone »Goldfrapp lâchait l’electro-rock « Systemagic ». Un extrait envoûtant de Silver Eye !

Découvrez la playlist 2017 de Jonathan Hamard :

0
Laisse ton avis, ton commentaire !x
()
x